Espace
patients

Les actualités

Pourquoi doser la ferritine ?

La ferritine est la substance chargée du stockage du fer dans l’organisme. Son taux permet de réguler l’absorption intestinale du fer, élément indispensable à la synthèse de l’hémoglobine, principal constituant des globules rouges. Le dosage sanguin de la ferritine reflète l’état des réserves en fer de l’organisme et permet de surveiller l’efficacité d’un traitement prescrit lors d’une carence ou d’une surcharge en fer. Variations physiologiques de la ferritine : Le taux sanguin de la ferritine varie en fonction de l’âge (plus élevé chez les enfants que chez les adultes) et du sexe (plus élevé chez l’homme que chez la femme). La ferritinémie baisse durant la grossesse et en cas d’exercice physique intensif et régulier. Les taux normaux sont les suivants :
  • Femmes <50 ans : de 7 à 132  ng/ml
  • Femmes >50 ans : de 10 à 265  ng/ml
  • Hommes : de 18 à 464 ng/ml
Variations pathologiques de la ferritine : L’hypo-ferritinémie se rencontre dans le cadre d’une anémie microcytaire dont les causes peuvent être nombreuses :
  • hémorragies gynécologiques (règles abondantes) ou saignements occultes digestifs,
  • malabsorption intestinale du fer,
  • apport insuffisant d’aliments riches en fer ( viandes et légumes secs) ou régime végétarien mal équilibré.
L’hyper-ferritinémie se rencontre principalement dans les cas suivants :
  • surcharges en fer (hémochromatose),
  • atteintes hépatiques (hépatites, cirrhose, insuffisance hépatique),
  • syndrome infectieux ou inflammatoire,
  • insuffisance rénale chronique,
  • affections malignes.
La ferritine est l’examen de première intention pour rechercher une carence en fer. Si son taux est diminué, il s’agit d’une carence martiale : il est inutile de doser un autre marqueur du métabolisme du fer.      

Inscrivez-vous à la newsletter de LxBIO