Espace
patients

Les actualités

Les tests de diagnostic de la grossesse

Qu’est-ce que l’hormone HCG et quel est son rôle? L’hormone HCG (hormone gonadotrophique chorionique), aussi appelée improprement béta-HCG, est secrétée uniquement chez la femme enceinte dès le début du développement de l’embryon aux environs du neuvième jour de la grossesse. Elle est sécrétée au moment de la nidation, c’est à dire au moment où l’embryon se fixe dans la paroi utérine, par ce qui deviendra le placenta. Son rôle est de maintenir le corps jaune, qui est une petite formation à l’intérieur de l’ovule, dont le rôle est de sécréter la progestérone elle-même nécessaire à la nidation. En clair, pour que l’ovule se fixe et que l’embryon se développe, l’organisme a besoin de la progestérone, laquelle nécessite le corps jaune, lui même tributaire de l’hormone HCG. Son rôle dans la grossesse est donc fondamental et c’est cette hormone qui est recherchée lors d’un test de grossesse. Les tests de grossesse peuvent se pratiquer dans l’urine ou dans le sang. L’évolution du taux d’HCG au cours de la grossesse Le taux de cette hormone augmente progressivement au cours des huit premières semaines de grossesse pour atteindre son taux maximum entre la 7ème et la 12ème semaine puis diminue progressivement jusqu’à la fin de la grossesse. La sécrétion d’HCG est variable d’une grossesse à l’autre ; elle est augmentée avec des jumeaux. Le dosage sanguin de l’hormone HCG au laboratoire Ce dosage est remboursé par la Sécurité sociale sur prescription d’un médecin mais vous avez la possibilité de réaliser ce test sans ordonnance : il vous suffit de vous présenter directement au laboratoire pour voir avec votre biologiste si la réalisation du test a un intérêt dans les conditions et au moment demandé. Dans ce cas, l’examen ne sera pas remboursé par la caisse d’assurance maladie (tarif au 01.03.2012 = 16.74 € y compris la prise de sang). La prise de sang pour un dosage d’HCG peut se faire à tout moment de la journée (éviter cependant les heures proches de la fermeture du laboratoire). Le dosage de l’HCG dans le sang permet de détecter une grossesse plus précocement qu’un test urinaire (de quelques jours) et il est plus fiable. L’HCG est détectable dans le sang maternel dès le 9ème jour qui suit l’ovulation si l’œuf fécondé s’implante dans l’utérus. Un dosage sanguin de l’hormone HCG permet de mesurer précisément la quantité de cette hormone qui permet ensuite de suivre l’évolution de la grossesse et d’estimer assez grossièrement la date du début de la grossesse. Le taux plasmatique de l’HCG double toutes les 48 heures en début de grossesse ce qui permet de suivre son bon déroulement. A contrario, la diminution du taux n’est pas d’un bon pronostic pour l’évolution de la grossesse.
  • Test Négatif : < 3 UI/L   (l’absence d’HCG décelable permet d’exclure une grossesse en cours sauf si celle-ci date de moins de 10 jours)
  • Test Positif : > 3 UI/L
Lorsque le taux se situe entre 3 et 10 UI/L, il est préférable de refaire le test quelques jours après ce premier examen afin de confirmer le diagnostic de grossesse. Les tests urinaires Les tests urinaires sont remboursés par la Sécurité Sociale s’ils sont prescrits par un médecin et si l’analyse est réalisée dans un laboratoire de biologie médicale (ce qui n’est pas le cas pour les tests vendus en pharmacie). Ils sont moins souvent prescrits que les tests sanguins car moins fiables. Vous avez là aussi, la possibilité de réaliser ce test sans ordonnance mais il ne sera pas remboursé (tarif au 01.03.2012 = 10,26 €). Pour cela, il vous suffit de vous présenter directement au laboratoire pour voir avec votre biologiste si la réalisation du test a un intérêt dans les conditions et au moment demandé et si le dosage sanguin ne serait pas plus indiqué. Les conditions de réalisation de l’examen sont les suivantes : Apporter au laboratoire un flacon stérile sans acide borique (poudre blanche à l’intérieur du flacon). De préférence effectuer le test sur les premières urines du matin en buvant peu la veille. Un test positif indique un certain niveau d’hormone HCG dans les urines et évoque une très forte probabilité de grossesse. La plupart du temps, ces tests se positivent 2 semaines après le début de la grossesse, c’est-à-dire au moment où devraient commencer les règles suivantes. Ils sont utilisables dès le jour présumé des règles, mais il est préférable d’attendre au moins deux à trois jours après cette date avant de réaliser le test. Les tests ne sont pas équivalents en terme de sensibilité. Les plus rencontrés sont ceux qui peuvent détecter 40 à 50 UI (unité internationale) d’hormones par litre (UI/L) mais on trouve encore des tests qui ne détectent que 100 UI/L. Les tests précoces (2 à  3 jours avant la date présumée des règles) détectent un seuil de 25 UI/L. Le test utilisé au laboratoire a une sensibilité de 25 UI/L. Limites des tests urinaires Il existe certaines situations où un test urinaire de grossesse est positif alors qu’il n’y a pas de grossesse en cours ou bien le contraire (test négatif alors qu’une grossesse est en cours). On parle alors de faux positifs et de faux négatifs. Qu’est ce qu’un faux positif ? Lorsque le test indique que vous êtes enceinte alors que vous ne l’êtes pas, il s’agit d’un faux positif. Aujourd’hui cette situation est plus rare que par le passé (auparavant, les tests étaient moins spécifiques et pouvaient détecter par erreur d’autres hormones que l’HCG). Un faux positif peut être lié par exemple :
  • à la prise de médicaments qui contiennent de l’hormone HCG qui est détectée par le test (dans le cas des traitements en relation avec une hypofertilité);
  • à un avortement spontané.
Qu’est ce qu’un faux négatif ? Lorsque le test indique que vous n’êtes pas enceinte alors que vous l’êtes, il s’agit d’un faux négatif. Un faux négatif peut être lié par exemple :
  • au décalage d’une ovulation qui se serait produite en fin de cycle;
  • à la réalisation du test de manière trop précoce alors que les taux d’hormones sont encore trop bas.
Le délai de rendu des résultats et les conditions de retrait du compte-rendu au laboratoire Les résultats sont disponibles, en général, en fin de journée. Le biologiste ou la secrétaire médicale vous précisera que le résultat ne pourra pas être remis à un tiers ou ne pourra pas être communiqué par téléphone sans l’indication du code identifiant qui vous aura été donné lors de l’enregistrement de votre dossier.